La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
02
Oct
2018

Action Radon 2018

La cinquième édition de cette grande campagne de détection du radon a débuté ce 1er octobre. Au cours de cette "Action Radon 2018", chacun a la possibilité, jusqu'au 31 décembre 2018, de commander un détecteur de radon via le site www.actionradon.be au prix de 20 € (analyse et aide éventuelle à la remédiation comprises).

Après 3 mois d'exposition, le détecteur est renvoyé au SAMI de la Province de Namur pour analyse. Les résultats sont ensuite communiqués par courrier, accompagnés d'une série de recommandations en fonction de la concentration en radon mesurée.

Institution proche du citoyen, la Province de Namur, via son Service d'Analyse des Milieux Intérieurs, organisera également trois matinées de sensibilisation à destination du grand public, lors des marchés de Namur (6 octobre 2018), Eghezée (28 octobre 2018) et Andenne (16 novembre 2018). Il sera possible à chacun d'obtenir tous les renseignements souhaités sur les risques liés au radon. Des détecteurs seront directement disponibles au prix de 20 €.

Notons que cette année, trois communes ont souhaité établir un partenariat avec la Province de Namur afin de détecter le radon sur leur territoire. Ainsi donc, pour les citoyens de la Commune de Floreffe, de la Commune de Vresse-sur-Semois et de la Ville de Walcourt, rendez-vous directement à l'administration communale pour y retirer gratuitement un détecteur, dans la limite des stocks disponibles (170 pour Floreffe, 650 pour Vresse-sur-Semois et 400 pour Walcourt).

Deux réunions d'information seront organisées à Walcourt le jeudi 4 octobre et à Vresse-sur-Semois, le mercredi 10 octobreCelles-ci s'adressent uniquement aux habitants de ces commes qui pourront obtenir tous les renseignements sur cette action et un détecteur gratuit.

Il est important d'insister, une nouvelle fois, sur la nécessité d'effectuer des détections, même dans des zones qui, sur base des détections déjà effectuées, pourraient ne pas être considérées comme "zones à risques". Seule une mesure réalisée dans une habitation permet d’évaluer le risque encouru par ses occupants. In fine, ces mesures réalisées sur base volontaire bénéficient à l'ensemble de la population, puisqu'elles permettent d'affiner la cartographie du radon en Belgique, et d'obtenir une meilleure connaissance sanitaire du territoire ainsi que des risques liés à la présence de ce gaz radioactif.


Plus d'infos, écoutez une interview en cliquant ici.

 

Partagez :