La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
03
Aou
2016

Billet Santé du Mois

À l’occasion de la Semaine Mondiale de l’Allaitement Maternel organisée du 1er
au 7 aout 2016, l’Alliance Mondiale pour l’Allaitement Maternel (WABA) souhaite
promouvoir l’allaitement et permettre à chacun dans le monde d’exprimer son
soutien à ce qui est aujourd’hui une préoccupation internationale de santé publique.
L’Unicef et l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) apportent leur soutien à
cette semaine (http://www.infor-allaitement.be; http://www.worldbreastfeedingweek.org/).

Pour la santé de l’enfant et de sa maman, l’OMS recommande l’allaitement exclusif
jusqu’à l’âge de 6 mois et l’allaitement complété par des aliments solides jusque 2
ans (http://www.who.int/nutrition/topics/infantfeeding/fr/).

Toutes autres choses étant égales, le lait maternel est plus adapté au nouveau-né
que le lait en poudre. Certaines circonstances de vie peuvent faire que le meilleur
choix pour des parents peut être le lait en poudre pour leur bébé mais ils ont le droit
d’être correctement informés.

Lorsqu’il y a un problème avec l’allaitement, il est conseillé de chercher à résoudre
le problème avant de passer immédiatement à une alimentation à base de lait en
poudre.

Bénéfices de l’allaitement maternel (D'après l'OMS: http://www.who.int/maternal_child_adolescent/topics/child/nutrition/breastfeeding/fr/)  :
- Le lait maternel est le premier aliment naturel pour les nourrissons : il fournit toute
l’énergie et les nutriments qu’il faut à l’enfant pendant les 6 premiers mois de vie.
- Il favorise le développement sensoriel et cognitif et protège le nourrisson contre les
maladies infectieuses et chroniques.
- L’allaitement maternel exclusif diminue la mortalité infantile imputable aux maladies
courantes de l’enfance.
- L’allaitement au sein contribue à la santé et au bien-être des mères et réduit le risque
de cancer de l’ovaire ou du sein.
- L’allaitement maternel est un moyen économique, sûr et écologique d’alimenter
l’enfant.
- Il est toujours prêt à l’emploi et ne nécessite pas de biberon.

Quelques chiffres (d'après l'ONE, Banque de Données Médico-Sociales, chapitre 3: Données de naissances,2015) :

- En Belgique, les statistiques montrent que le taux de « mise au sein après l’accouchement »
est en augmentation constante passant de 68% en 1994 à 84% en 2013.
- Le taux d’allaitement maternel exclusif à la sortie de la maternité a, lui aussi, fortement
augmenté entre 1994 et 2010 (68 à 82%). Depuis 2012, ce taux a légèrement diminué
tout en restant autour des 80%.

Pour plus d’informations :
Si vous souhaitez plus d’informations, nous vous invitons à contacter votre médecin
généraliste, votre sage-femme ou l’ONE (http://www.one.be/).

Vous pouvez également trouver de nombreux renseignements sur des sites de référence
tels que celui de l’OMS (http://www.who.int/fr/).






 

Partagez :