La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Données socio-sanitaires

NATALITÉ

La natalité peut être observée par le taux brut de natalité, qui est égal au nombre de naissances pour 1000 habitants. Sur la période 2005-2014, les taux bruts moyens de natalité étaient relativement similaires en Belgique (11,6‰), en Wallonie (11,3‰) et en province de Namur (11,4‰ - moyenne annuelle de 5387 naissances).

En 2014, les taux bruts de natalité de la Belgique, Wallonie et de la province de Namur sont relativement proches. Pour ces trois niveaux territoriaux, les taux de 2005 à 2014 suivent globalement la même évolution, avec une tendance croissante de 2005 à 2008 suivie d'une diminution progressive jusqu'en 2014. Cette diminution s'explique en partie par le vieillissement de la population (puisqu'avec celui-ci, il y a proportionnellement moins de femmes en âge de devenir mères) (voir graphique image 1).

Une femme en province de Namur a en moyenne 1,7 enfant. Il s’agit de l’indice conjoncturel de fécondité qui représente le nombre d’enfants qu’une femme aurait au cours de sa vie féconde si elle connaissait à chaque âge la fécondité observée au cours de l’année 2014.
 
En moyenne, les femmes en province de Namur ont leur premier enfant à l’âge de 28 ans.

MORTALITÉ

Les principales causes de décès sont les maladies cardiovasculaires et les cancers.  En province de Namur, ces derniers représentent 21,6 % des décès féminins et 28,6% des décès masculins tandis que les maladies cardiovasculaires représentent 27,1% des décès chez ces derniers et 32,7% des décès chez les femmes (voir graphique images 2 et 3).

Le cancer le plus meurtrier chez la femme est le cancer du sein (19,0 % des décès par cancer), tandis que chez l’homme, c’est celui du poumon (33,2 % des décès par cancer).

COMPORTEMENTS DE SANTÉ

En province de Namur, 22,1 % de la population âgée de 15 ans et plus fume. Les hommes sont plus nombreux que les femmes parmi l'ensemble des fumeurs et ce, quel que soit le territoire (province de Namur, Wallonie et Belgique) (voir graphique image 4).

En province de Namur, plus d'un tiers de la population âgée de 15 ans et pus déclarent consommer au moins deux portions de fruits par jour. Quel que soit le territoire observé, le pourcentage des femmes est plus élevé que celui des hommes (voir graphique image 5). Comme pour la consommation de fruits, les femmes se déclarent plus nombreuses à consommer quotidiennement au moins deux portions de légumes (voir graphique image 6).

Source: Tableau de bord de la santé de la province de Namur, 2016

Partagez :