La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
09
Juin
2016

Un centre de formation pratique pour les pompiers

On en parlait depuis plusieurs années, cette fois, c'est fait. Le centre de formation pratique de l'école du feu de la Province de Namur a été officiellement inauguré ce mercredi 8 juin 2016 en présence de nombreuses personnalités et de tous les partenaires qui ont mis leurs forces en commun pour faire aboutir un dossier important.

Désormais, sur 1,5 hectare, on trouve la reconstitution d’une maison dans laquelle les pompiers sont confrontés à toutes les situations qu'ils peuvent rencontrer dans leur pratique (Flashover, backdraft, feu de cheminée, de toit ou encore de façade…).  On s'en souviendra, comme l'ont rappelé le député Bultot, en charge de l'enseignement à la Province et le gouverneur Denis Mathen, c'est la mort d'un pompier de Rochefort, en 2007, victime d'un violent backdraft, qui avait attiré l'attention de tous sur l'importance d'offrir aux pompiers une formation pratique solide, les confrontant à toutes les situations possibles. Même si, dès 2003, une réflexion avait été entamée, comme l'a rappelé le bourgmestre de Sambreville, Jean-Charles Luperto.

Si pendant longtemps, la formation des pompiers était surtout théorique et l’apprentissage pratique se faisait «sur le tas», depuis 2010, cette formation a été revue avec des cours pratiques obligatoires et un arrêté royal de 2016 impose par ailleurs une formation continue  qui sera mise en place progressivement.

Le site de Sambreville trouve donc toute sa justification. Il permettra de former les pompiers et futures pompiers namurois mais aussi des collègues des autres provinces. Outre la maison qui présente toutes les pièces d'une "vraie" maison avec les risques potentiels, une dalle d’exercices permet d’effectuer de multiples formations avec un espace particulier dédié aux manœuvres de désincarcération, un vaste espace d’exercices pour réaliser l’ensemble des manœuvres de déploiement de lignes d’incendie, mais aussi d’évacuation avec une auto-échelle ou encore de sécurisation de la voie publique. Dans un avenir proche, il est prévu de développer un espace dédié aux interventions chimiques. Il en aura coûté 4,4 millions d'euros dont 1,35 pris en charge par le fédéral. Cette maison du feu offre aussi la spécificité d'être unique en Wallonie.

Comme l'a rappelé le député-président de la Province, Jean-Marc Van Espen, la Province de Namur n'en restera pas là et cette belle concrétisation n'arrête pas d'autres projets, comme la volonté de mettre en place un dispatching commun aux trois zones de secours.
 
 

Partagez :
+
Evénements à venir