La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
05
Sep
2016

Rentrée du Conseil provincial ce vendredi 2 septembre

Le Conseil provincial s'est réuni ce vendredi. Il s'est notamment penché sur les gros dossiers infrastructures (maison administrative, académie de police, office provincial agricole). Des projets structurels prévus en début de législature et qui se concrétisent maintenant. Des subsides aux associations ont également été votés.
 
Maison administrative provinciale
Avec la maison de la culture, c'est assurément le gros dossier de la législature puisqu'il porte sur la construction d'un complexe administratif qui accueillera quasiment tous les services provinciaux actuellement disséminés dans la ville.
Le Conseil a approuvé ce vendredi le mode de passation d'appel d'offres restreint pour la conception (architecture, ingénierie), la construction et l'équipement de la maison administrative provinciale ainsi que l'aménagement de ses abords. Ce marché prévoit également toutes les prestations relevant du domaine de l'urbanisme, de l'acoustique, de la stabilité, des techniques spéciales (conception des éclairages notamment), des performances énergétiques et environnementales, de la coordination de la sécurité, du design et de la signalétique tant extérieure qu'intérieure ainsi que du design mobilier.  En options obligatoires, le marché comprend également la fourniture et la pose des parachèvements compatibles avec les nouvelles méthodes de travail dans le bâtiment ainsi que la fourniture et l'installation de tous les mobiliers, fixes ou non, découlant de cette nouvelle manière de travailler (généralisation des espaces partagés, option "zéro papier"… ). Le montant maximal de ces travaux est évalué à 18,5 millions d'euros, hors TVA.
Dans l'attribution du marché, après le prix, la qualité des aménagements et les critères environnementaux auront la plus belle part. L'attribution du marché est prévue pour le premier semestre 2017.
 
Office provincial agricole
L'Office provincial agricole, installé à Ciney est depuis quelques années déjà à l'étroit dans ses murs. Les locaux sont par ailleurs inadaptés à l'usage qui en est fait et rendent toute croissance impossible. Par ailleurs, les locaux ne sont plus conformes aux exigences en matière de sécurité électrique et incendie. Dans ces conditions, impossible pour l'OPA d'obtenir la certification Iso17025.
Aussi, dans le cadre de sa politique de soutien au monde agricole, la Province a-t-elle décidé de construire un nouveau bâtiment sur le site de l'école secondaire provinciale d'agronomie de Ciney qui devrait, elle aussi, bénéficier de nouveaux locaux. La nouvelle construction abritera un espace de laboratoires au rez-de-chaussée, laboratoires qui pourront alors être certifiés, et des bureaux à l'étage. Le montant des travaux est estimé à deux millions d'euros. Le Conseil provincial a marqué son accord pour lancer le marché sur base d'un cahier des charges élaboré par l'Inasep.
 
 
Académie de police
Nouveaux bâtiments également pour l'académie de police. Le montant des travaux est de 3,8 millions d'euros. Il s'agit de construire, sur le site du campus provincial à Salzinnes – où est déjà installée l'académie de police, d'un bâtiment qui abritera le stand de tir (jusqu'à présent dans les sous-sols de Tabora), un dojo et un parcours fonctionnel, ainsi que des locaux techniques et de services.
Il s’agira incontestablement d’une nouvelle infrastructure permettant d’accroître la qualité des formations des futurs policiers.
Sur ce troisième dossier immobilier, le Conseil a également marqué son accord quant au lancement de l'appel d'offres. Ces nouvelles installations seront opérationnelles en 2018.
 
Centre culturel d'Éghezée
Alors qu’en période budgétaire plus difficile, beaucoup de pouvoirs publics réduisent les crédits en faveur de la culture, la Province tient ses engagements quant aux moyens consacrés à la culture.
Ainsi, en mars 2014, le Conseil provincial approuvait un règlement relatif à l'octroi de subsides à destination de tous les centres culturels du territoire (20)  en vue d’investissements en matière d'infrastructure ou d'équipement pour un montant global annuel de 600 000. Il s’agit donc d’un investissement total au profit du milieu culturel de 3 000 000 € sur la législature. Le montant maximum disponible pour chaque centre est fixé à 150 000 €.
Le centre culturel local de Rochefort a pu bénéficier de cette intervention au début de l'année et c'est maintenant au tour de l'Écrin, le centre culturel d'Éghezée de solliciter la même aide.
Le centre dispose de trois salles de spectacles, dont une, d'une capacité de 175 places, qui ne peuvent être exploitées de manière optimale en raison d'une mauvaise disposition et d’une accessibilité difficile pour les personnes à mobilité réduite. Le centre culturel sollicite donc le soutien de la Province pour construire un ascenseur et acquérir un gradin télescopique amovible. Ce qui entre parfaitement dans les critères du règlement provincial.
Le Conseil a voté ce subside au centre culturel qui pourra dès lors procéder aux aménagements.
 
Subventions
Un certain nombre de subventions ont été accordées, notamment au RFC Rhisnois qui fête cette année son 100e  anniversaire, à l’organisation du "Christmas basket" à destination des jeunes pour sa 16e édition, à l'ASBL Rumesm pour la 30édition du Superbiker de Mettet ainsi qu'à l'ASBL Royal club nautique de Sambre et Meuse pour la descente de la Haute Meuse le 21 août dernier.
 
En matières culturelle, on retiendra un subside à l'Intime festival de Namur, à l'ASBL Promotion théâtre pour "La scène aux ados", à la Ville de Namur pour l'exposition dans le cadre des commémorations 14-18 qui se tiendra en novembre aux Archives de l'État, à l'ASBL Montmartre de Dinant pour son exposition annuelle d'artistes et artisans, au July Rock Festival de Jambes, à l'ASBL Jazz9 pour l'organisation d'un ensemble de concerts durant toute l'année et à l'association Hastière chante pour son festival du même nom.
.
 

Partagez :
+
Evénements à venir