La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
30
Mai
2018

Billet Santé: 31 mai Journée mondiale sans tabac

31 mai: Journée mondiale sans tabac
La dangerosité de la consommation de tabac n’est plus à démontrer. En effet, à l’heure actuelle,
elle représente la cause de décès évitable la plus fréquente dans le monde et est la cause majeure
du développement du cancer du poumon. Le tabac est associé à plus ou moins 1 cancer sur 3, tous
types confondus. Il joue également un rôle déterminant dans l’apparition des maladies cardiaques
et respiratoires chroniques. Selon une étude menée en 2012, la moitié des consommateurs qui ont
fumé toute leur vie finiront par mourir d’une maladie causée par le tabagisme.

Quelques chiffres
En 2015, en Belgique, 20% de la population déclare fumer. 17% des belges disent fumer tous les jours et 3% occasionnellement.

La consommation tabagique a diminué durant les 20 dernières années sauf dans les groupes socioéconomiquement défavorisés.

Toutes les personnes ne sont pas égales face au tabagisme. En effet, des disparités existent en
fonction de l’âge mais aussi du type de travail et du statut socio-économique.

Par exemple, les personnes à la recherche d’un emploi (29%) et les ouvriers (30%) sont des groupes comprenant plus de fumeurs. En outre, les fumeurs sont proportionnellement moins nombreux dans les milieux ayant pu accéder à l’enseignement supérieur (16%) que dans les milieux moins scolarisés (20 à 30%).

Bénéfices de l’arrêt du tabac sur la santé
• Après 20 minutes, la pression sanguine et la fréquence cardiaque ralentissent. La circulation s’améliore au niveau des mains et des pieds.
• Après 8 heures, le taux d’oxygène dans le sang revient à la normale.
• Après 24 heures, les poumons commencent à éliminer le mucus et les autres résidus de fumée. Les risques de crise cardiaque commencent à diminuer.
• Après une semaine, le goût et l’odorat se sont nettement améliorés.
• Après 2 à 3 semaines, les symptômes physiques de manque de nicotine s’atténuent. Ils disparaissent après 6 à 8 semaines.
• Après 2 à 12 semaines, la circulation sanguine s’améliore, facilitant la marche et la course.
• Après 3 à 9 mois, la toux, la respiration sifflante et les problèmes respiratoires disparaissent.
• Après 1 an, le risque de maladie cardiaque est réduit de moitié.
• Après 10 ans, le risque de cancer du poumon diminue de moitié.
• Après 15 ans, l’espérance de vie est identique à celle d’une personne qui n’a jamais fumé.

Pour plus d’informations:
Si vous souhaitez arrêter de fumer ou si vous vous questionnez sur votre consommation,                           contactez votre médecin généraliste, un tabacologue ou la ligne Tabacstop.

Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de Tabacstop: http://www.tabacstop.be/, au 0800/111.00, sur le site du Fonds des Affections Respiratoires asbl: http://www.fares.be/fr/ ou sur leur blog : www.aideauxfumeurs.be.

L’accompagnement par un professionnel formé ainsi que la prise de traitements de substitution ou médicamenteux augmentent vos chances de succès.

Contacts:
dsp.promotionsante@province.namur.be
celluleobservation@province.namur.be
anastasia@province.namur.be


 

Partagez :