La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
20
Sep
2018

Mobilité inclusive et solidaire

Aujourd’hui la province de Namur n’échappe pas au double phénomène du vieillissement démographique et de la paupérisation de la population, en particulier dans les zones ruralesLes offres de service de base de nature médico-sociale ou en insertion socioprofessionnelle sont de moins en moins accessibles en proximité au niveau local voire communal.  Ce contexte peu favorable pour les publics fragilisés, qu’ils soient  seniors,  isolés avec charge d’enfants ou encore bénéficiaires de revenus limités génère des comportements multiples de «non recours » aux services de base garantissant leur accès aux droits fondamentaux (droit à la santé, droit à l’emploi, droit à l’éducation, droit au logement…). Dans ce contexte, la mobilité constitue un facteur discriminant supplémentaire.

Nombre de ces publics ont déjà refusé un emploi, une formation, un rendez-vous médical, une sortie ou des loisirs non seulement pour des raisons financières mais par manque d’accessibilité à un véhicule ou aux transports quels qu’ils soient.

Face à ce constat, la mobilité inclusive et solidaire est devenue un enjeu pour l’Institution provinciale. Dans le cadre  des partenariats Province/Communes, la Province a proposé un dispositif de soutien aux Communes qui adhèrent à une Centrale de Mobilité (Mobilisem/MobiliSud).  Toutefois, face à la suppression des subventions régionales à certains opérateurs, l’avenir incertain du secteur en général, la mise en chantier d’un décret auprès du Ministre en charge de la Mobilité, le Conseil provincial avait manifesté son intérêt pour l’organisation d’une réflexion globale sur le sujet.

C’est ainsi, qu’à l’initiative de la Province de Namur, en collaboration avec la Province du Luxembourg et les centrales de mobilité locales Cap N, Mobilisem et MobiliSud, plus d’une centaine de professionnels se sont réunis le 5 juin dernier, à l’occasion du Colloque «Mobilité inclusive et solidaire».

Au cours de cette journée la mobilité inclusive et solidaire a  pu être abordée sous différents angles :

  •   La mobilité en tant que droit équitable à l’accès et aux moyens de circuler.
  •   Les publics les plus impactés et les effets « sur-discriminants » du non-accès à la mobilité ;
  •   La multiplicité des sources de financements ;
  •   Le paysage de l’offre en matière de mobilité inclusive et solidaire ;
  •   Et enfin au départ des mêmes constats la présentation d’une expérience développée en Normandie.
 
L’ensemble des interventions ainsi que les débats lors des ateliers de l’après-midi ont démontré la transversabilité  de la thématique.
 
De la richesse de ces débats, des recommandations adressées tant aux Communes qu’à la Région Wallonne, tant en faveur des opérateurs qu’en faveur des usagers,  ont pu être dégagées.
La Province de Namur se fera le relais de ces recommandations vers les différents acteurs et niveaux de pouvoir concernés.
 
Depuis le 5 juin,  "Mobiwal", une Fédération de Centrales de Mobilité a pu voir le jour, un premier pas vers plus de cohérence au sein d’un secteur qui nous concerne tous. 
De bon augure pour cette «Semaine de la Mobilité».

Pour découvrir les actes de ce colloque, cliquez ici. Pour plus d'information, contactez-nous en cliquant ici.

 

Partagez :
+
Evénements à venir