La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
19
Oct
2018

Billet Santé sur la Journée du Don d'organes

17 octobre: Journée mondiale du don d’organes et de la greffe
Depuis 2005, l’Organisation Mondiale de la Santé célèbre la journée mondiale du don d’organes
et de la greffe.


Quelques chiffres
En Belgique, chaque semaine, 2 belges décèdent faute d’un organe disponible. En 2016, 99 personnes sont décédées faute d’avoir pu recevoir un organe à temps.

Qui peut être donneur ?
Les personnes en état de mort cérébrale ou décédées et les personnes vivantes. On peut donner
des organes ou des parties seulement (des morceaux d’artères, un bout de cornée, un rein, ...).
Chaque donneur peut sauver jusqu’à 8 personnes.
En 2017, 348 Belges ont donné au moins un organe après leur décès et 99 ont donné un organe de
leur vivant.

Que prévoit la loi ?
En matière de donneurs décédés, la loi du 13 juin 1986 (MB du 14/2/87) impose trois grandes règles:

  • le consentement préalable du donneur (s’il ne l’a pas exprimé auprès de son administration communale, la famille devra être consultée)
  • l’anonymat ainsi que celui du receveur
  • la gratuité du don.
Quels sont les obstacles au don d’organes ?
Si on ne s’est pas inscrit officiellement auprès de sa commune comme donneur, les équipes
médicales ont pour obligation de consulter la famille. Cela peut faire perdre un temps considérable
voire entraîner un refus.

Les personnes en état de mort cérébrale constituent la majorité des donneurs mais leur nombre
diminue constamment, notamment parce que, et on s’en réjouit, les campagnes de prévention
routières portent leurs fruits et ont fait chuter le nombre de tués sur les routes.

Le sous-diagnostic de donneurs potentiels par le personnel soignant constitue une autre raison.
Les contre-indications médicales au don d’organes sont pourtant rares. Il conviendrait de former
le personnel soignant à mieux identifier les donneurs potentiels en état de mort cérébrale.

Que pouvez-vous faire à notre niveau ?
Vous rendre à l’état civil, dans votre Administration communale, afin de vous enregistrer comme
donneur. Sachez que votre déclaration est valable également en cas de décès à l’étranger.
Il n’est pas encore possible de s’enregistrer via internet mais un projet de loi est à l’étude et
pourrait ouvrir la possibilité prochainement de le faire, avec sa carte d’identité électronique.
En attendant, il est aussi possible aussi de profiter de votre passage à l’Administration communale,
le jour des élections, pour remplir cette déclaration.

Pour en savoir plus
De nombreuses associations peuvent fournir plus d’informations sur le don d’organes :
Eurotransplant est une organisation internationale indépendante qui organise la gestion des
donneurs et receveurs et l’acheminement des organes entre 8 pays membres (dont la Belgique) -
https://www.eurotransplant.org
Association d’Information du Don d’Organes & Sensibilisation
ASBL AIDONS - 04/229 55 63
info@aidons.be

 

Partagez :