La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
20
Fév
2019

Billet Santé sur la Journée de la Justice sociale

20 février: Journée mondiale de la Justice sociale

Depuis 2009, le 20 février est la Journée mondiale de la Justice sociale.  Il s'agit d'une initiative de l'Assemblée générale des Nations Unies.

La notion de justice sociale n'est pas simple à définir car chacun a sa vision de ce qui est socialement juste ou pas, et des modes de solidarité en place.

Pour reprendre la définition des Nations Unies: "la justice sociale est fondée sur l'égalité des droits pour tous les peuples et la possibilité pour tous les êtres humains sans discrimination de bénéficier du progrès économique et social partout dans le monde."  Promouvoir la justice sociale ne consiste pas uniquer à créer des emplois, à réduire la pauvreté, à oeuvrer en faveur d'une meilleure répartition des richesses, c'est aussi une question de droits, de dignité et de liberté d'expression, ainsi que d'autonomie économique, sociale et politique.

Cette dédinition très large englobe de nombreux enjeux de société qui nous montrent l'ampleur des défis à relever, tant au niveau mondial qu'à l'échelle des pays européens.

Quelques chiffres

  • Dans le monde:
    • 20% de la population détient 90% des richesses
    • 876 millions d'adultes sont analphabètes, dont deux-tiers sont des des femmes
    • Un enfant sur cinq n'a pas accès à l'éducation primaire
    • Une personne sur trois souffre de faim chronique en Afrique sub-saharienne
    • plus d'un milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau potable.
  • En Wallonie
    • 21,2% de la population vit sous le seuil de pauvreté
    • 8,3% de la population connaît des privations sévères
    • 18,5% de la population (de moins de 60 ans) vit dans un ménage à très faible intensité de travail.
Le lien entre la justice sociale et la santé
La croissance économique à tout prix n'a de sens que si les avantages de celle-ci bénéficient à l'amélioration du niveau de vie de tous.  Si tel n'est pas le cas, la croissance économique est même nocive, dans le sens où elle accroît les inégalités sociales provoquant en cascade des effets néfastes sur la santé et la qualité de vie de tous, y compris les plus nantis.

En effet, une vaste étude épidémiologique menée dans 23 pays développés (dont la Belgique) montre que plus le pays est inégalitaire en termes de répartition des revenus, plus il y a de problèmes sanitaires et sociaux en son sein.  Au contraire, dans les pays plus égalitaires, on vit mieux, plus longtemps et en meilleure santé, il y a moins de problèmes de maladie mentale, moins de mortalité infantile, moins d'obésité, de meilleurs résultats scolaires chez les enfants et moins de déscolarisation, la confiance envers les autres est plus grande et il y a moins d'homicides, de criminalité et d'incarcérations.

Que pouvons-nous faire?
La Journée mondiale de la justice sociale vise à rappeler aux Etats leurs engagements pris lors du Sommet mondial des Nations Unies pour le développement social de Copenhague en 1995.  mais nous pouvons aussi agir à notre niveau pour incarner le changement que l'on souhaite pour un monde plus juste.

Nous servons la justice sociale lorsque nous défendons l'égalité des sexes ou les droits des migrants.  Nous faisons progresser la justice sociale lorsque nous abattons les obstacles liés au sexe, à l'âge, à l'appartenance ethnique, à la religion, à l'orientation sexuelle, à la culture ou au handicap.  Nous luttons vers davantage de justice sociale quand nous militons pour plus de solidarité, pour une meilleure répartition des richesses, quand nous remettons en cause notre mode de consommation, quand nous privilégions le commerce équitable ou les petites enseignes de proximité, quand nous encourageons les nouvelles formes d'organisation du travail plus démocratiques et ethiques, quand nous visons l'égalité dans toutes les politiques éducatives et favorisons, dès le plus jeune âge, le travail en coopération plutôt que la compétition...

La Province de Namur est active en matière de justice sociale
La Direction des Affaires sociales et sanitaires et son département de la Cohésion sociale
mettent en place des actions visant à réduire l'impact des inégalités sociales, notamment via la Cellule de lutte contre l'illettrisme, via le service "Distri-Denrées" de redistribution des surplus alimentaires et via la Coordination provinciale pour l'égalité des femmes et des hommes. La Province de Namur permet également aux citoyens, quelle que soit leur origine sociale, d'accéder à un ensemble de services et d'activités de qualité à faible coût: services de santé mentale, spectacles culturels, activités de loisirs... Elle accompagne aussi de nombreuses associations à vocation sociale par le biais d'appels à projets.

Pour en savoir plus
Département de la Cohésion sociale de la Province de Namur - 081/775 406 ou cliquez ici.


 

Partagez :