La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
01
Oct
2019

Journée mondiale de l'Habitat: la qualité de l'air

01 octobre - Journée mondiale de l’Habitat: la qualité de l’air intérieur

Alors que nous passons la majorité de notre temps dans des environnements clos, on oublie
souvent que l’air intérieur peut être de moins bonne qualité que l’air extérieur. En cause, les divers
polluants qui proviennent du bâtiment lui-même (matériaux de construction, de décoration…),
mais également ceux qui résultent de nos activités : cuisine, bricolage, tabagisme…


Les sources de pollution intérieure
• Les polluants chimiques : certains sont relativement connus, comme le monoxyde de
carbone (CO) ; ce gaz inodore, mortel à forte concentration, peut se dégager des appareils
à combustion (chauffage, chauffe-eau) mal entretenus. D’autres sont moins médiatisés,
comme les composés organiques volatils (COV), qui proviennent des peintures, détergents,
parfums d’intérieur... et peuvent provoquer des irritations. Certains sont également
cancérogènes.
• Les polluants biologiques : les plus fréquents sont les acariens (responsables de la majorité
des allergies respiratoires) et les moisissures (pouvant apparaître suite à une humidité trop
importante ou à des problèmes d’infiltrations) qui libèrent dans l’air des spores pouvant
être allergisantes.
• Les polluants physiques : notamment les fibres de laines de verre ou de roche, largement
utilisées en isolation et très irritantes, ainsi que l’amiante (anciens calorifugeages),
responsable de cancers broncho-pulmonaires. N’oublions pas le radon, ce gaz radioactif
pouvant s’infiltrer dans les bâtiments et responsable de près d’un cancer du poumon sur
dix en Belgique !

Des conséquences sur notre santé, mais pas seulement…
Les impacts d’une mauvaise qualité de l’air intérieur sont à la fois d’ordre sanitaire, avec l’apparition
de pathologies diverses, mais également d’ordre économique, notamment par le traitement de ces
pathologies qui constitue une part non-négligeable des coûts de la Sécurité sociale.

Des gestes simples pour réduire notre exposition aux pollutions intérieures
• Aérer son habitation quotidiennement, en ouvrant tout en grand portes et fenêtres, matin
et soir, pendant 15 minutes. Cette aération doit évidemment s’adapter à nos activités :
séchage du linge sur un étendoir, cuisine, installation de nouveau mobilier, bricolage…
• Limiter la production de vapeur d’eau et évacuer celle-ci vers l’extérieur, car elle peut
favoriser le développement des moisissures, des acariens et augmenter la libération des
COV contenus dans certains mobiliers. Dans une habitation, le taux d’humidité idéal se situe
entre 40 % et 60 %.
• Limiter la présence de nids à poussières (moquette, canapés en tissu, objets de
décoration...) qui amplifient les problèmes respiratoires, car ces poussières peuvent être
irritantes, contenir divers allergènes et favoriser le développement des acariens.

S’il est important d’évacuer les polluants à l’extérieur de l’habitation, le plus efficace reste la
suppression des sources de pollutions:

• Éviter tout tabagisme ou fumer uniquement à l’extérieur.
• Entretenir régulièrement les appareils à combustion.
• Éviter la multiplication des produits d’entretien, l’emploi de désinfectants, l’utilisation
régulière de parfums d’ambiance, d’encens ou de bougies parfumées…

Le Service d’Analyse des Milieux Intérieurs de la Province de Namur
Consciente des enjeux que constitue la problématique de la qualité de l’air intérieur, la Province
de Namur dispose d’un Service d’Analyse des Milieux Intérieurs, dont un des rôles est d’aider le
médecin à établir son diagnostic en identifiant, au domicile du patient, les éléments responsables
d’une mauvaise qualité de l’air intérieur pouvant être à l’origine de problèmes de santé.



Références & sources
ADEME, Un air sain chez soi, 2018.
www.ademe.fr

Institut belge de santé
www.sciensano.be

Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire
www.afcn.be

Service d’Analyse des Milieux Intérieurs de la Province de Namur
www.province.namur.be/habitat_sain

Partagez :