La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Date de publication
03
Jui
2020

Un plan H pour aider au sortir de la crise sanitaire

Un petit coup de pouce supplémentaire en vue d’aider chacun au sortir de la crise sanitaire, voilà en peu de mots ce qu’est le plan H, avec un H pour humain.

Ce programme d’actions provincial se veut complémentaire à ceux mis en œuvre par d’autres niveaux de pouvoir et englobe 12 mesures[1]. Il bénéficie d’une enveloppe de 1,2 million et de la précieuse collaboration de divers partenaires (UCM, Bep...).

Ces mesures se traduisent par des aides financières, des outils et autres initiatives destinées, selon les cas, aux acteurs du monde du spectacle et de l’événementiel, aux intervenants du secteur associatif et des structures publiques, aux dirigeants d’entreprises, aux professionnels du tourisme, de la restauration et du commerce local ainsi qu’à chacun d’entre nous.

Mesure 1 – Aide financière aux artistes professionnels et amateurs et aux techniciens du spectacle qui n’ont pas pu avoir accès au droit passerelle. Elle s’élève à maximum 50 % du cachet de leurs contrats annulés depuis le 17 mars jusqu’au 31 décembre 2020 (avec un plafond de 1000 € par demandeur).

Mesure 2 – Organisation d’une tournée artistique « déconfinée » sur l’ensemble du territoire, à raison d’une date par arrondissement et par mois, en association avec un partenaire local.

Mesure 3 - Maintien des subsides aux événements culturels annulés en raison de la crise sanitaire, à hauteur de 100 % pour les organisations qui doivent faire face à des dépenses structurelles (salariales) et de 50 % pour les événements organisés par des bénévoles. 
 
Mesure 4 – Aide financière aux ASBL actives dans le soutien aux publics dits « vulnérables » (services d’aide à domicile, structures pour personnes handicapées, services d’aide alimentaire…) qui, en raison de la crise sanitaire, ont dû faire face à des dépenses exceptionnelles non subsidiées (équipement, heures supplémentaires…), avec un plafond de 2 500 € (par asbl).   

Mesure 5 – Mise en place d’un dispositif de remédiation éventuelle pour les élèves en année charnière des écoles provinciales au départ d’un diagnostic individuel afin d’apporter à chacun l’aide dont il a réellement besoin et d’éviter qu’il ne parte avec un déficit en début d’année. Ce dispositif se concrétisera au cours de la dernière semaine du mois d’août.
 
Mesure 6 - Création d’un help desk (avec un numéro d’appel unique et une adresse mail spécifique) pour les acteurs associatifs et publics agissant dans les domaines de compétence de l’institution provinciale en vue de leur apporter divers conseils, aides et accompagnements en matière de recherche de subsides, de dispositifs de soutien provincial…
 
Mesure 7 - Création d’un observatoire économique propre au territoire provincial (et réalisation d’un baromètre socio-économique), en collaboration avec l’UCM, de manière à alimenter tous les acteurs en matière de réflexions et de stratégie, au départ d’enquêtes de terrains. Une enquête sera menée sur l’évolution des modes et les tendances de consommation par rapport aux autres provinces suite à la crise sanitaire.
 
Mesure 8 - Accompagnement à la relance des TPE et petits indépendants orientés commerce et Horeca d’une ancienneté supérieure à trois ans. Il s’agit d’un service gratuit identique à celui offert, en collaboration avec l‘UCM, aux jeunes entreprises de moins de 3 ans par l’entremise du Fonds européen de développement régional (constitution et introduction des demandes de prêts ou de primes, accompagnement administratif, diagnostic, mise en place d’un plan d’action de relance…).
 
Mesure 9 - Pérennisation des plateformes collectives de vente en ligne orientées commerce de détail et Horeca qui ont vu le jour pendant la crise sanitaire (Namur Boutik et Buyinciney) par la mise en place d’une application « carte de fidélité ‘Consommons local’ » liée à des avantages culturels. La prime de fidélité ou les avantages sur la carte de fidélité digitalisée seront doublés lors d'un achat chez un producteur local identifié comme tel. Cette mesure a pour ambition d’être élargie à l’ensemble du territoire.
 
Mesure 10 - Accompagnement à la digitalisation de quinze entreprises des secteurs du commerce et de l'Horeca actives dans les circuits courts et l’économie circulaire : état des lieux de la santé « digitale » de l’entreprise, établissement d’un plan d’actions et mise en œuvre (en interne ou par un coordinateur externe). L’accompagnement de 10 jours maximum et les frais de consultance sont en partie pris en charge.
 
Mesure 11 – Soutien aux professionnels du tourisme au travers de deux initiatives. 180 000 € sont alloués à une bourse aux idées innovantes dont les prix permettront aux lauréats de réaliser leur projet avant le 31/12/20 (destinée à tous secteurs confondus : campings, attractions, associations de guides touristiques, MICE, Horeca…). Parallèlement, une enveloppe de 20 000 € est dédiée à l’accroissement de l’offre de formations au sein de la plateforme de la Fédération du tourisme de la province de Namur. 
 
Mesure 12 – Incitation aux déplacements doux entre domicile et lieu de travail par la création de nouvelles connexions entre les réseaux à vocation touristique existants (Ravel, Points Nœuds…) et les pôles d’intérêts économiques qui influent sur les routines de déplacement (centres-villes, zones d’activités économiques, écoles). Un projet pilote sera initié autour de la capitale régionale et des pôles urbains voisins.
Par ailleurs, un réseau d’ambassadeurs des déplacements doux sera également mis en place pour informer et conseiller tout qui veut privilégier le deux-roues pour ses déplacements professionnels. 
 
Infos : dg@province.namur.be ou 081 776 724


[1] Toutes ces mesures concernent les personnes résidant en province de Namur ou les structures qui y sont implantées et qui y exercent leur action.
 

Partagez :
+
Evénements à venir