La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Adresse
Bureau économique de la province de Namur
avenue Sergent Vrithoff 2
5000 Namur
Téléphone
081 717 171

Fonds structurels européens

Les fonds structurels européens constituent des leviers importants en termes de développement, qu’il soit économique ou territorial.
 
Le fonds social européen – ou FSE – intervient  notamment en soutien d’actions en faveur de l’emploi, de la formation professionnelle ou encore la lutte contre les discriminations.
 
Le fonds européen de développement régional – ou Feder – vise le renforcement de la cohésion européenne, tant sur les plans économique, social que territorial. Son intervention se traduit notamment par des aides en matière recherches, d’innovation, d’entreprenariat, en ce compris des investissements d’infrastructure.

C’est également au niveau du Feder  que sont financés les projets relatifs à la coopération territoriale européenne et notamment le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen, qui touche le territoire namurois et dans lequel s’inscrit logiquement l’institution provinciale. Il intervient dans des domaines aussi variés que le développement économique, la culture, l'environnement, la santé et l'intégration du marché du travail.
  
Ces fonds font l’objet d’une programmation pluriannuelle, le cadre financier étant adopté tous les sept ans. Le nouveau court sur la période 2014-2020. L’enveloppe européenne  s’élève à plus d’un milliard d’euros pour la Wallonie, dont 956,9 millions pour la catégorie « régions en transition » dont fait partie la province de Namur. L’appel à projets pour la nouvelle programmation des fonds structurels européens a été lancé le 14 mars et les dossiers devaient être rentrés pour le 15 mai.

Le Bep a déposé 22 dossiers pour un peu plus de 80 millions d'euros : création d'un nouveau centre d'exposition à Belgrade, projets d'animation économique visant à mieux accompagner encore les entreprises namuroises, initiatives visant à faire de Namur un territoire durable bas carbone, développement et animation - à Namur toujours - d'un espace pluridisciplinaire dédié à la créativité et à l'innovation ou encore mise en place à Sambreville d'un espace d'incubation, de transition et d'innovation - avec notamment la création d'un parc d'activité sur l'ancien site Sekurit, renforcement de l'attractivité de Dinant - la voie cuivrée, extension du parc d'activité de Couvin et projet visant au développement de l'esprit d'entreprise et la création d'activité.  

En outre, d'autres projets ont également été déposés par les villes et communes : Andenne, Ciney, Couvin, Dinant, Jemeppe-sur-Sambre, Namur, Sambreville et Rochefort.

La task force - composée d'universitaires et d'entrepreneurs - chargée d'examiner les différents projets a rendu son avis au gouvernement wallon, qui a annoncé le verdict en mai 2015. L'enveloppe européenne pour la province de Namur est de 61,7 millions d'euros.

Les projets retenus bénéficient d'un soutien de 40% de l'Europe et de 50% de la Wallonie.
 
C’est dans le contexte de la répartition de cette manne européenne (à laquelle s’ajoutent des subsides régionaux) et de la crainte d’en voir écartée Namur – et l’axe de développement reliant Bruxelles à Luxembourg – qu’est né Axud, en 2007. La Province et les forces vives namuroises (représentants des formations politiques démocratiques, des interlocuteurs sociaux, des secteurs de l’enseignement et de la recherche, de la culture ou des médias) y ont uni leurs compétences en vue d’examiner et soutenir les dossiers cruciaux pour le développement du territoire qui est le leur. Parmi les projets étudiés : l’école publique d’administration, le cadastre des sites susceptibles d’accueillir les nouvelles administrations régionales «défédéralisées», le 6e pôle de compétitivité (écoconstruction), le devenir de la base aérienne de Florennes, le chemin de fer et notamment Ronet…
 

Partagez :
+
Evénements à venir