La province de Namur, au coeur de votre quotidien

Les grandes orientations

La base de toute saine et bonne gouvernance implique de se projeter dans l’avenir.

On ne navigue pas à vue, au gré du temps et des vents ou en fonction des humeurs du moment. Il faut savoir où et comment se diriger : définir les objectifs que l’on veut remplir, considérer les moyens dont on dispose et/ou que l’on peut se donner, tracer la voie à emprunter, prévoir les escales… Choisir un port et tout mettre en œuvre pour l’atteindre, quitte à modifier quelque peu le parcours… et même si nécessaire opter pour un autre mouillage.
 
Il s’agit aussi de développer une stratégie qui puisse permettre de réaliser les buts ultimes que l’on s’est fixés sur le long terme - ou en tout cas de s’en approcher au plus près.

En matière de politique et de «chose publique», les grandes orientations, c’est un peu tout cela. Elles constituent l’élément central de l’action provinciale. Sa colonne vertébrale. Elles prennent la forme de lignes directrices permettant de coordonner les différents services et initiatives.  

Elles se font stratégiques quand est définie la conduite qui servira de fil à la législature : c’est la déclaration de politique générale. Elle trace les orientations de la politique provinciale et ébauche les principaux projets amenés à être développés ainsi que les grands axes budgétaires qui y sont liés. La note de politique générale examine, elle, les choses à plus court terme, chaque année. C’est à ce niveau qu’il est question notamment d’éventuels ajustements… y compris en matière de budget qui, lui aussi, fait l’objet d’un vote annuel.

Elles se font à la fois stratégiques et opérationnelles lorsque la Province de Namur choisit de se recentrer sur ses métiers forts pour mieux encore servir le citoyen, au travers du Cap.2 (contrat d’avenir provincial). C’est à ce niveau aussi que l’administration décline en objectifs et en actions les grandes lignes de conduite émises par les autorités politiques et administratives. Une évaluation intermédiaire du Cap.2 est programmée en décembre 2015 et l’évaluation finale, quant à elle, est prévue en juin 2018.

 

Partagez :