La province de Namur, au coeur de votre quotidien
Adresse
Service d’aide et d’intervention locales pour les familles et les enfants
rue Georges Cousot 5
5500 Dinant
E-mail
Téléphone
081 776 805
Responsable
Docteur Michel Dechamps, pédiatre-coordinateur

Service d’aide et d’intervention locales pour les familles et les enfants (Sailfe)

C’est en 1994, à l’initiative de la Province de Namur, que le Sailfe – pour service d’aide et d’intervention locales pour les familles et les enfants – voit le jour… à Andenne. Il déménage en 2004 à Ciney, suite à un changement de législation. Désormais, son action est centrée sur les 22 communes des arrondissements de Philippeville et de Dinant, où il s'est installé en 2014.

Quelle action ? Comme son nom tend à l’indiquer, le Sailfe est là pour aider les familles et les enfants. Il est l’une des 14 équipes SOS enfants – subventionnées par l’ONE – implantées sur le territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles. À ce titre, il se doit d’assurer la prévention individuelle et le traitement des situations de maltraitance à enfants. Une action qu’il mène d’initiative… ou pas. Son intervention peut être sollicitée par un organisme (école, service social, hôpital, garderie, plaine de jeux…) ou par un particulier (médecin, parent, proche…) qui a constaté ou suspecte un cas de maltraitance chez un enfant – on les appelle les signaleurs –, voire par le jeune lui-même.

Le Sailfe intervient dans les situations où enfants ou adolescents sont – ou risquent de devenir – victimes de maltraitance physique, psychologique, sexuelle ou liée à une négligence. Son approche est globale, ouverte à toute personne directement ou indirectement concernée par la situation (l’enfant, sa famille proche ou élargie, son entourage – y compris les instituteurs, médecins…), et multidisciplinaire.

L’ensemble des compétences de l’équipe (composée de psychologues, neuropédiatre, pédopsychiatre, juriste, criminologue et assistante sociale) sont mobilisées dans l’analyse des situations et la mise en place de stratégies comprenant aussi bien conseils et orientations, que soutiens psychologiques et/ou sociaux nécessaires, prises en charge psychothérapeutiques… ou plus simplement mise en place d’un lieu de parole. Y compris pour les professionnels que le Sailfe se propose de superviser ou encore les futurs parents qu’il lui arrive d’accompagner.

Vu l’étendue du territoire dont il doit assurer la couverture et afin d’assurer au mieux ses missions, le Sailfe a pris la décision de créer des antennes décentralisées. Actuellement, huit locaux sont mis à la disposition de l’équipe (à Anhée, Bièvre, Couvin, Florennes, Gedinne, Jemelle, Baillonville et Walcourt) afin qu’elle puisse y recevoir les personnes au plus près de chez elles et y mener des entretiens.

Partagez :
+
Evénements à venir